• Accueil
  • Saucisse de Morteau et Choux de Bruxelles
Saucisse de Morteau et Choux de Bruxelles

Saucisse de Morteau et Choux de Bruxelles

  • 20 min
  • Servi 2
  • Moyen

Histoire de la recette

Il faut remonter au XVIe siècle pour commencer l’histoire de la saucisse de Morteau. La saucisse était conçue au coeur du massif du Jura du Haut-Doubs à une altitude supérieure à 600 mètres. Elle était mangée essentiellement lors des repas du dimanche ou à Noël. C’est au cours du XVIIIe siècle que sa consommation va être étendue au-delà de la région, grâce à des voyageurs de passage. La saucisse de Morteau est plus grasse et plus grosse que la saucisse de Montbéliard. « Saucisse de Morteau » bénéficie d’une indication géographique protégée, depuis 2010. Seuls les producteurs de la région Franche-Comté peuvent la produire. La saucisse de Morteau est aussi surnommée « Belle de Morteau ». Il existe une association de Défense et de Promotion des Charcuteries et Salaisons IGP de Franche-Comté. Elle a pour objectif de « défendre ce patrimoine culinaire unique ».

Cécile

Étapes

1
Fini

Ôter les feuilles flétries des choux, couper la partie du pied qui dépasse et rincer les choux sous l’eau courante.

2
Fini

En mode « Dorer », faire revenir les lardons dans la cuve

3
Fini

Ajouter la saucisse de Morteau et l’oignon, dorer quelques minutes en mélangeant

4
Fini

Retirer la saucisse, arrêter de dorer

5
Fini

Verser dans la cuve les 30 cl de bouillon de volailles,

6
Fini

Ajouter les choux de Bruxelles et la noix de muscade, mélanger

7
Fini

Mettre la saucisse par-dessus

8
Fini
10 min

En mode « Cuisson sous pression » ou Cuisson rapide ».
Démarrer la cuisson pendant 10 minutes

précédent
Blanquette de poisson
suivant
Côtes de porc au roquefort