Chocolat chaud

Chocolat chaud

  • 25 min
  • Servi 2
  • Facile

Histoire de la recette

Le chocolat est aujourd’hui une gourmandise courante mais il n’en a pas toujours été ainsi. Depuis son Amérique d’origine, le cacao a une longue histoire.
Avant le chocolat, il y a le cacao. Les Mayas appelaient cet arbre Cacahuaquchtl. Et les dieux, dans leur grande générosité, permettaient à l’élite, dans des circonstances bien codifiées, de consommer leur nourriture… Plongeons dans l’histoire du chocolat.
Le chocolat conquit l’Europe grâce aux grands explorateurs
Le chocolat devint le compagnon des grands explorateurs. Christophe Colomb, Hernan Cortés et bien d’autres succombèrent à ses charmes.
Cortés revient en Espagne en 1528. Il rapporte des produits inconnus : tomate, haricot blanc, pomme de terre, maïs, piment, tabac et chocolat. Il dit alors à Charles V : « Une tasse de cette précieuse boisson permet à un homme de marcher un jour entier sans manger ».
Les premières cargaisons de cacao arrivent en Espagne en 1585. Préparé dans des monastères, le chocolat est très cher. Il devient un met royal, lourdement taxé et donc hors de prix pour le peuple.
Il est servi dans un pot à couvercle percé pour y introduire le moulinet et est bu dans des tasses plus hautes que celles du café, autre boisson à la mode. Les espagnols se mettent à boire du chocolat chaud, inconnu des Aztèques. Ils fabriquent les premières tablettes pour pouvoir le transporter facilement. L’engouement pour le chocolat se développe donc en Espagne bien avant le reste de l’Europe. Mais, peu coûteux à la production et de culture aisée, le cacao séduit les planteurs et, comme le sucre, contribue à l’essor de l’esclavage.

C’est aux Pays-Bas, terres espagnoles, que le chocolat s’étend d’abord. Les premières fèves sont introduites en Italie, par le duc Emmanuel-Philibert de Savoie, en 1559. Les chocolatiers italiens, experts dans l’art de le préparer, l’exportent en Autriche, en Suisse, en Allemagne et en France.

En 1609, les Juifs chassés d’Espagne arrivent à Bayonne et vont faire de la ville le principal centre de production français.

Madame de Sévigné écrivait alors à sa fille qu’elle en buvait soir et matin : « Voilà de quoi je le trouve plaisant, c’est qu’il agit selon l’intention ».

Chef cookeo

Étapes

1
Fini

En mode dorer, déposer les carrés de chocolat pâtissier avec un peu de lait.

2
Fini

Laisser fondre tout en mélangeant, cela évitera que ça accroche.

3
Fini

Quand le chocolat est fondu, ajouter le sucre vanillé, le lait et la crème fraiche liquide.

4
Fini

Mélanger et laisser chauffer – d’une minute et rabattant le couvercle.

5
Fini

Ajuster le sucre à votre convenance et déguster.

précédent
Riz aux aubergines et à la mozzarella
Riz au lait aux raisins secs
suivant
Riz au lait aux raisins secs