Courgette aux herbes

Courgette aux herbes

  • 16 min
  • Servi 3
  • Moyen

Histoire de la recette

Le terme « courgette », qui désigne les fruits récoltés avant maturité de certaines variétés de courge, n’est apparu dans la langue française qu’en 1929. Au Québec, sous l’influence des anglophones qui l’ont adopté tel quel dans leur langue, on a tendance à employer le vocable italien zucchini.

Le terme « pâtisson », qui est apparu au XVIIIe siècle, vient de l’ancien français pastitz, qui l’a emprunté à l’italien pasticum, « pâte ». En Europe, on l’appelle également « artichaut d’Espagne » et « bonnet de prêtre ».

L’expression « courge d’été » englobe la courgette, le pâtisson, la courge à cou tors et tous les autres fruits des variétés de courges que l’on récolte avant leur pleine maturité.

Originaire d’Amérique, la courgette a probablement été domestiquée au Mexique et ailleurs en Amérique centrale, il y a environ 9 000 ou 10 000 ans. Au gré des échanges entre les peuples amérindiens, elle s’est rapidement disséminée vers le nord, si bien qu’à l’arrivée des conquérants espagnols, sa culture était largement répandue sur le continent.
Elle appartient à la même espèce botanique que la citrouille, du moins certaines variétés, et les courges décoratives, trop amères pour être consommées. C’est dire l’important travail de sélection qui a été mené sur cette espèce, au fil des millénaires, pour en arriver à obtenir des fruits aussi différents les uns des autres.

Pendant longtemps, les fruits de cette espèce étaient cultivés soit pour servir de récipients, soit pour leurs graines nutritives. Ce n’est qu’assez récemment que l’on a sélectionné des variétés cultivées pour leurs fruits immatures. La courgette, qui appartient au sous-groupe des courges dites « à moelle », a probablement été sélectionnée par les peuplades du sud du Mexique, tandis que le pâtisson et la courge à cou tors l’ont été par celles de l’est des États-Unis.
Sans être entièrement dépourvues de nutriments, les courges d’été sont nettement moins nutritives que les courges d’hiver, du fait qu’elles sont, d’une part, récoltées très jeunes et, d’autre part, que leur chair pâle ne possède pas les précieux pigments caroténoïdes de leurs cousines. Leur intérêt tient au fait qu’elles sont disponibles beaucoup plus tôt en saison. Avec leur chair aqueuse et rafraîchissante, elles se prêtent aussi à de nombreuses préparations culinaires.

Chef cookeo

Étapes

1
Fini

En mode dorer faire revenir l'oignon l'ail et l’échalote émincés dans un peu d'huile d'olive en mode dorer.

2
Fini

Ajouter ensuite, les courgettes, le poivron coupés en morceaux.

3
Fini

Les faire dorer également quelques minutes.

4
Fini

Ajouter ensuite les tomates coupées en morceaux.

5
Fini
6 min

Saler poivrer et mettre quelques herbes selon votre gout. Lancer en cuisson rapide 6 Minutes

Cheesecake façon crème brûlée
précédent
Cheesecake façon crème brûlée
Velouté à la tomate
suivant
Velouté à la tomate